image poster

Tarte rustique lentilles choux de Bruxelles

20/02/2016

Les choux de Bruxelles, ça fait partie de ces "petites horreurs" que l’on peut avoir redouté étant enfant, pour avoir été gavés de leur version archi-bouillie tout droit sortie d’une conserve sans apprêt…

Et puis un jour, on en voit des tout frais sur l’étal du maraîcher : la curiosité l’emporte, on les prend, on les fait cuire juste ce qu’il faut, et là… miracle ! c’est sublimement bon…

J’adore les cuire à la vapeur juste ce qu’il faut pour préserver leur vert éclatant et un léger croquant, et les accompagner des légumes et légumineuses d’une potée, ou faire cette tarte « rustique » qui en rassemble les ingrédients.

*J’ai composé ce mets courant janvier, époque où j’avais assez envie de viande ; avec l’approche du printemps, les envies se font moindres et je remplacerais volontiers les lardons par des noisettes croquantes pour une version végétarienne tout aussi gourmande…

 

Pour la pâte :

  • farine de petit épeautre
  • huile d’olive
  • herbes de Provence
  • sel gris

Pour l’appareil et la garniture :

  • une barquette de tofu soyeux (400g)
  • 1 ou 2 œufs
  • des choux de Bruxelles tout frais
  • des lentilles brunes ou vertes
  • des lardons ou des noisettes
  • parmesan
  • sel gris, carvi en graines, herbes de Provence

 

Je prépare ma pâte : je mêle farine de petit épeautre, sel et herbes de Provence et je sable avec ce qu’il faut d’huile d’olive pour obtenir une texture à peine humide. J’ajoute ensuite très progressivement de l’eau en rassemblant et séparant alternativement le mélange, sans trop malaxer pour éviter de donner trop de corps, jusqu’à obtenir une boule de pâte cohérente. Je la laisse reposer à température ambiante, protégée de la dessiccation par un film plastique.

Je rince les lentilles et les fait cuire à l’eau. J’arrête quand elles sont cuites mais encore légèrement fermes pour préserver une texture de petits grains sous la dent.

Je lave les choux de Bruxelles, ôtes les feuilles externes abîmées ; je les coupe en deux dans la hauteur et les fait pré-cuire à la vapeur en stoppant la cuisson sous un filet d’eau froide avant que leur couleur verte ne vire au jaune.

Je fais revenir les lardons à la poêle avec des graines de carvi fraîchement moulues (*ou, dans la version de printemps, je fais toaster les noisettes entières un petit quart d’heure au four à 180°C en remuant une fois ou deux).

Je préchauffe le four à 180°C. J’étale la pâte et je fonce le moule à tarte (*je ne le graisse pas : la pâte en se rétractant à la cuisson se détachera toute seule des bords du moule). Je pique le fond à la fourchette. Je préparer un appareil en mixant le tofu soyeux avec un œuf ou deux, je poivre et je sale modérément car les lardons y contribueront également. J’incorpore lentilles et lardons, je verse l’appareil dans le fond de tarte, puis je dispose les demi-choux de Bruxelles cœur ouvert vers le haut. Je poudre d’un voile de parmesan, je parsème quelques graines de carvi entières et j’enfourne la tarte salée pour 20-25min environ.

Très nourrissante, je la déguste avec une bonne salade verte, et s’il reste encore une « petite faim-faim » je termine par un yaourt*…

 

*Fans de Louis de Funès, ce clin d’œil est pour vous ;-)

Infos pratiques, contact et tarifs