image poster

Poivrons marinés à l'huile d'olive

17/07/2016

Les lamelles de poivrons confits à l’huile d’olive sont une de mes réjouissances de l’été : charnus, parfumés, gourmands, ils colorent la plupart de mes assiettes de crudités, céréales, ou viennent savoureusement garnir les pizzas maison…

Le poivron nécessite absolument une cuisson avant d’être plongé dans l’huile qui assurera sa conservation (sous peine de fermenter et de produire à l’ouverture du bocal une éruption d’huile moussante… j’ai testé pour vous !). Les recettes préconisent le plus souvent de faire brûler la peau sous le gril du four, permettant de faciliter l’épluchage tout en cuisant la chair. La méthode me semblait agressive pour le légume, dont la peau est très bien digérée chez mes convives. J’ai donc opté pour une cuisson dans du vinaigre qui stabilise le poivron et l’ail écrasé tout en leur conférant une délicieuse saveur acidulée…

 

Ingrédients :

  • Poivrons rouges et jaunes bio (*j’apprécie moins les poivrons verts à la saveur moins douce et plus amère)
  • Ail
  • Vinaigre blanc
  • Huile d’olive
  • Herbes de Provence

 

Je lave soigneusement les beaux poivrons tout frais. J’ôte le pédoncule, retire les graines et les membranes blanches à l’intérieur. Je les coupe en lamelles épaisses (trop fines, elles se déliteraient à la cuisson et offriraient un résultat moins charnu, moins gourmand) et les place dans une grande marmite avant de les couvrir de vinaigre blanc. J’épluche l’ail, écrase les gousses avec le plat de la lame d’un couteau et les ajoute aux poivrons. Je fais cuire à feu doux jusqu’à tendreté.

J’égoutte soigneusement et répartis encore chaud dans des bocaux. Je parsème d’herbes de Provence et je couvre d’huile d’olive en prenant soin que les poivrons soient bien immergés afin d’être bien conservés. Je ferme hermétiquement les bocaux et les fais attendre sagement leur tour dans mes étagères à délices…

Infos pratiques, contact et tarifs