image poster

Un regard qui gai-rit

27/10/2017

Artiste / thérapeute… Ce n’est pas la première fois que les mots se rapprochent pour moi, dans une société où l’on catégorise et où l’on a tôt fait de se mettre même à soi-même des barrières de genres… J’ai souvent été troublée aux Beaux Arts par un sentiment « d’inutilité » : en quoi ce que j’y faisais pouvait bien faire avancer le monde ?… Devenue « thérapeute », je me sens utile, mon rôle donne du sens à ma vie, à « la vie »… Et quand j’ai rencontré Nadège BREDOUX, j’ai observé le processus qui trait-d’unit art et thérapie.

 

Parmi les images du collectif Olivier FÖLLMI (« Xénophile, 9 regards embrassent le monde »), la série de Nadège BREDOUX "Extra(ordinaires)" a particulièrement retenu mon attention. Bien au-delà de leur lumière adéquate et de leur cadrage bien pensé (notre société de l’image nous inonde de vues à la grammaire photographique parfaitement maîtrisée…), j’ai vu de vraies personnes, sans fard. Pas même celui de la lumière qui enjolive, ou si habilement maîtrisée qu’elle ne révèle pas la beauté « d’une physionomie » mais la beauté d’une « personne », d’un instant d’une personne, où se révèle un ensemble de caractéristiques faisant la complexité de sa personnalité : la plénitude et la douceur du rire espiègle de "Kai Lian"**, le charme malicieux et confortable de "Gilles", le geste plein de vie qui embrasse tout autour "d’Angèle"… 5 mots accompagnent chaque portrait, esquissant avec une pertinence touchante la richesse d’une personnalité, belle dans son authentique simplicité.

 

J’ai écouté Nadège raconter ce qu’elle voit dans un visage qui l’émeut, comme un extrait d’histoire de vie qui se déroule en un fragment de seconde – « une image c’est cent mille mots »… Et c’est en essayant de lui raconter en quoi je me suis sentie émue à mon tour que j’ai compris qu’un regard peut être thérapeutique. Chez ces hommes, ces femmes, qui se sont laissés photographier tels qu’ils sont, dans leur quotidien, sans « maquillage », j’ai senti la bienveillance et la confiance à l’égard de leur photographe, devant qui ils n’ont pas cherché à paraître : « tel(le) que je suis je me montre, et je le fais en confiance car je sais que je suis beau / belle dans tes yeux ». Nadège le dit, elle les voit beaux, dans leur entièreté : leurs attraits et leur fragilité. Et elle prend tout, accueille tout, accepte tout ce qu’ils sont, de son regard profondément aimant et bienveillant.

C’est le message que j’ai reçu en miroir : « Je suis aimable telle que je suis, à tout instant, avec mes beautés et mes ombres, je suis aimable tout entière ». Puisque Nadège, puisque tout être humain profondément bienveillant peut offrir à tout autre être humain cet accueil chaleureux et sans restriction, je peux me regarder avec ce "m’aime" regard et m’accueillir avec amour et compassion, tout entière.

 

Ce n’est pas une exposition photographique que je suis allée observer : j’ai reçu un soin thérapeutique qui m’a mis du baume à l’âme

 

 

Les coordonnées de cette fée claire-voyante :

Nadège BREDOUX

http://www.nadegebredoux.fr

**La magnifique photo de Kai lian est visible ici : http://www.nadegebredoux.fr/optimisme-secrets-kai-lian-38-ans/

 

Avez-vous déjà eu une expérience émouvante avec votre image photographiée ? Si vous souhaitez la partager, retrouvons-nous sur la page Facebook des Mangeurs libres...

Infos pratiques, contact et tarifs