image poster

Prendre soin de soi au coeur de l'été

24/07/2019

Comment allez-vous ? Quelle énergie avez-vous en ce moment ? Comment votre corps s'adapte-t-il à l'été, au soleil, aux températures caniculaires que nous traversons ?

Ces extrêmes peuvent permettre d'expérimenter comme nous sommes sensibles à notre environnement, comme notre physiologie (sommeil, mouvement...) et notre humeur sont conditionnés par les facteurs saisonniers. Observez leur impact sur vos EN-VIES, dont vos envies alimentaires.

Observez finement : avez-vous envie de cru comme nous avons coutume de l'imaginer ? ou avez-vous aussi dans une certaine mesure envie de cuit ? Avez-vous envie de froid (les crèmes glacées vous font-elles une grande envie ?) et le froid est-il profondément source de bien-être quand vous le consommez ? Dégustez, observez...

Avez-vous ENVIE de viande ? un peu ? beaucoup ? Avez-vous envie de barbecue ? Quel PLAISIR vous procure-t-il ? est-ce un plaisir convivial ? est-ce un plaisir gourmand avec ces saveurs uniques de grillé ? et votre corps, quel bien-être cela lui procure-t-il ?

Avez-vous ENVIE de bière ? Quel PLAISIR vous procure la première gorgée ? et la deuxième ? La deuxième bière de la soirée vous procure-t-elle le même plaisir que la première ? un plaisir différent ?

Observez : l'été est une saison particulièrement propice à alimenter nos besoins SYMBOLIQUES, les besoins de la TÊTE tels que le besoin de liberté, de récréation, de détente..., et certaines nourritures nourrissent symboliquement ces besoins. Mais notre TÊTE est aussi pleine de croyances : "c'est l'été, il faut manger froid / cru", et votre CORPS, que dit-il ? y a-t-il accord avec votre TÊTE ? sur tout ? en partie ?

Observez les besoins de votre CORPS : c'est le grand oublié de la régulation de notre alimentation, car si nous sommes sensibles à nos besoins symboliques, émotionnels et sensoriels, nos besoins du corps sont souvent mal reconnus et satisfaits, et à l'origine de nos principaux maux alimentaires.

Observez et offrez-vous l'expérience de tenter de répondre exactement à ce que demande votre CORPS, même si votre TÊTE est sceptique !, même si elle tente de vous dissuader en arguant que "cela ne se fait pas !". Expérimentez, observez, prenez soin de lui...

Socrate : « Que chacun s’observe lui-même et note quelle nourriture, quelle boisson, quel exercice lui conviennent et comment il faut en user pour conserver la santé la plus parfaite. Si vous vous observez ainsi, vous trouverez difficilement un médecin qui discerne mieux que vous ce qui est favorable à votre santé ».

 

Source image : book-2550168_1920 par Kristine Lejniece, Pixabay.

Infos pratiques, contact et tarifs