Le poids

Que l'on se sente "trop" ou "pas assez", la consultation en diététique comportementale permet de redécouvrir les clés d'un comportement alimentaire sain et de retrouver un poids d'équilibre...

 

  • Adultes : « Je sais très bien ce qu’il faut faire, mais je n’arrive pas à perdre de poids… »
  • Enfants : « A l’école, mon enfant se fait traiter de "gros"… »
  • Adolescents : « Collégien, lycéen, j’en ai marre d’être "le gros / la grosse" de la classe ! »
  • Etudiants : « Dur le rythme étudiant, comment manger correctement ? »
  • Grossesse et après bébé : « Je prends soin de moi pour préserver mon poids et mon bien-être »
  • Tabac : « Je veux arrêter de fumer sans prendre de poids… »
  • Sportifs : « Comment adapter mon alimentation pour améliorer mes performances sportives ou si j'arrête mon activité pour ne pas prendre de poids ? »
  • Chirurgie bariatrique : « Je veux être bien préparé et ne pas retomber dans de mauvaises habitudes alimentaires »

 

Adultes : « Je sais très bien ce qu’il faut faire, mais je n’arrive pas à perdre de poids… »sais très bien ce qu’il faut faire, mais je n’arrive pas à perdre de poids… »

Les autorités de santé reconnaissent aujourd’hui les effets nocifs des régimes dont la reprise de poids avec « effet yoyo » et leurs conséquences psychiques délétères. Plutôt que rester dans la lutte avec la nourriture, en sortir. Pour cela, oublier les conditionnements diététiques dogmatiques et se reconnecter aux signaux du corps qui sait nous guider vers nos besoins. Retrouver une sérénité alimentaire, laisser le poids de la culpabilité, reprendre confiance en soi, en ses capacités d’auto-régulation, et redevenir un mangeur libre !

 

Enfants : « A l’école, mon enfant se fait traiter de "gros"… »

Il peut être culpabilisant pour un parent de voir souffrir son enfant (« c’est de ma faute, je suis une mauvaise mère / un mauvais père ! »), mais chercher à l’aider à réguler son poids peut également être source d’inconfort (impression d’être le méchant / la méchante, de le priver…).

On pense bien faire (école, média…) en tentant dès leur plus jeune âge de donner aux enfants une éducation nutritionnelle ("manger équilibré", distinguer les "bons" aliments des "mauvais"…), mais c’est avant tout d’une éducation alimentaire dont ils ont besoin : comment se comporter avec la nourriture ? comment reconnaître ses besoins et les respecter ? comment savourer les aliments riches en calories qui font pleinement partie des plaisirs de la vie ?...

Bienvenue aux enfants à qui des supports imagés et une approche par le jeu sont destinés ! Bienvenue à vous parents qui avez à cœur de rétablir un climat de plaisir autour des repas, pour chacun.

 

Adolescents : « Collégien, lycéen, j’en ai marre d’être "le gros / la grosse" de la classe ! »

Être ado, c’est partager à la sortie des cours un paquet de chips ou de biscuits entre copains, c’est aussi parfois stresser un bon coup avant un examen, et se détendre à grand renfort de biscuits chocolatés, et parfois encore c’est s’ennuyer à un moment seul à la maison et se remonter le moral avec ce qu’on trouve dans le placard…

Être au régime, c’est ne plus pouvoir partager ces moments ni trouver d’apaisement dans la nourriture, et soit c’est trop tentant, soit c’est trop frustrant, donc de toute façon, on finit par craquer…

Apprendre à vivre ces situations sans sentiment d’exclusion et en sachant se réconforter efficacement avec (ou sans) la nourriture, c’est fondamental pour vivre une adolescence "la plus normale" possible !

 

Etudiants : « Dur le rythme étudiant, comment manger correctement ? »

Les études mobilisent intensément nos ressources temporelles, intellectuelles, physiques… La fatigue et le besoin de détente retentissent sur la manière de s’alimenter : fast-food pratique, soirées entre amis parfois bien arrosées, repas sautés faute de temps…

Or, pour être en bonne santé et au top de ses capacités physiques et intellectuelles, un rythme répondant à nos besoins est précieux.

Sans prise de tête, apprenez à vous concocter en 5 min des repas nourrissants et bons (si si, ça existe !), et prenez soin de vous pour traverser cette période intense et riche de votre vie, bien dans votre peau et dans votre tête.

 

Grossesse et après bébé : « Je prends soin de moi pour préserver mon poids et mon bien-être »

Les enfants mobilisent notre attention et notre énergie de parent, et dans une certaine mesure nous nous oublions. A court terme, nous tenons le coup, à long terme, prendre soin de nous redevient une priorité.

Réapprenez à vous écouter en vous ménageant du temps et en trouvant les consensus qui permettront de redevenir un papa et une maman plus épanouis et de régaler toute la famille.

 

Tabac : « Je veux arrêter de fumer sans prendre de poids… » 

Le tabac exerce une influence sur notre métabolisme et la régulation du poids. Quand on décide d’arrêter, le corps retrouve un équilibre auquel nous ne sommes plus habitué. Parfois aussi, là où il n’y a plus de cigarette pour nous apaiser se substitue un grignotage réconfortant… Heureusement, cesser de fumer permet aussi de reprendre contact avec les saveurs et les parfums, qui justement seront précieux pour se reconnecter aux besoins physiologiques et réapprendre à suivre les sensations alimentaires...

 

Sportifs : « Comment adapter mon alimentation pour améliorer mes performances sportives ou si j'arrête mon activité pour ne pas prendre de poids ? »

Quel que soit votre niveau d’activité physique, le cerveau module les sensations alimentaires afin d’être toujours en accord avec vos besoins.

Grand sportif ou sédentaire, apprenez à les reconnaître et suivez les guides !

 

Chirurgie bariatrique : les intérêts d'une approche diététique comportementale

« Je veux être bien préparé et ne pas retomber dans de mauvaises habitudes alimentaires... »

Entreprendre un parcours en vue d’une chirurgie bariatrique (anneau gastrique, sleeve-gastrectomy, by-pass…) est une décision personnelle importante qui invite à un regard sur notre façon de prendre soin de nous au quotidien afin de nous y bien préparer.

Etre accompagné avant d’accéder à l’opération par une diététicienne comportementaliste aide à remettre de la sérénité dans la relation à la nourriture : "m’écouter et faire confiance à mes ressentis, abandonner les idées reçues sur des "aliments permis" ou "grossissants" et prendre contact avec mes besoins, me sentir "normal(e)" et reprendre confiance en moi…".

Après l’intervention, le suivi est important pour aider à gérer le nouveau rythme alimentaire, les éventuelles complications (difficultés de réalimentation…) et réapprendre à satisfaire vos besoins en prenant soin de vous…

 

Pour prendre rendez-vous : contactez-moi par mail ou téléphone au 06 20 09 68 57.

Tags :

alimentation comportement alimentaire Poids